Skip primary navigation
skip.tertiary.navigation
  1. RAPPORT DE COURSE
    BUENOS AIRES, 18 FÉVRIER 2017

    La première course en Amérique du Sud, à Buenos Aires, de l’équipe Jaguar Racing dans le cadre du championnat de Formule E de la FIA a été plutôt positive.

    • Mitch Evans a réalisé un tour de qualification impressionnant qui lui a permis de grimper à la 7e place sur la grille, à seulement deux positions de la Super Pole. Il s’agit de la première fois que l’équipe britannique se classe parmi les 10 meilleurs, après seulement 3 courses.

      Mitch a connu une course intense de bout en bout et a dû lutter contre Nicolas Prost et Felix Rosenqvist dès le premier virage. La course d’Adam a été compromise dès le départ à cause d’une immobilisation de sa voiture sur la grille.

      Avec une 13e place à l’arrivée, Mitch a manqué de peu d’inscrire les premiers points de l’équipe. Adam a tout donné pour finir à la 17e place. Ce temps de roulage a permis d’accumuler des données essentielles pour l’équipe en vue de la prochaine course.

      Regardez les meilleurs moments de la dernière course de Formule E sur le circuit de Puerto Madero, à Buenos Aires.

      James Barclay, directeur d’équipe, Panasonic Jaguar Racing : « Il s’agit de notre meilleur résultat en qualifications cette saison. Tous les facteurs étaient réunis et Mitch s’en est très bien sorti dans le peloton en tête. »

      Mitch Evans, n° 20, 13e place : « La première moitié de la course a été bonne, mais j’ai perdu deux places en étant un peu bousculé au départ. Puis la neutralisation de la course sous drapeaux jaunes m’a permis de récupérer quelques places. Par la suite, je suivais le rythme des leaders. »

      Adam Carroll, n° 47, 17e place : « Cette journée a été compliquée. Après un début prometteur, nous avons préféré ménager la voiture lors de la deuxième session d’essais afin de ne perdre aucun risque en vue des qualifications. J’espérais faire une belle course, mais j’ai rencontré un problème au départ : la voiture n’est pas parvenue à démarrer. Nous n’en connaissons pas encore la raison, les ingénieurs y travaillent actuellement. Par chance, j’ai pu reprendre et terminer la course. Nous avons pu collecter de nombreuses données, mais malheureusement le résultat n’était pas au rendez-vous. »