Afin d’améliorer notre site web, nous souhaiterions utiliser des cookies pour enregistrer certaines informations dans votre ordinateur. Nous avons déjà envoyé un des cookies que nous utilisons car certaines parties du site ne peuvent pas fonctionner sans lui. Vous pouvez supprimer et barrer l’accès à tous les cookies envoyés par notre site, mais, dans ce cas, certaines parties du site ne fonctionneront pas. Pour en savoir plus sur les cookies que nous utilisons et la façon de les supprimer, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

Le long passé prestigieux de Jaguar dans le sport motorisé a toujours été lié à l’évolution des voitures de route. Notre entrée dans le monde de la Formule E perpétuera cette tradition pour réussir à construire un avenir de véhicules électriques.

NOS VOITURES DE COURSE

  • XK120.

    XK120

    Date: 1948 à 1954
    Vitesse de pointe : 200,5 km/h
    Cylindrée du moteur : 3 442 cm³
    Puissance : 119 kW 
    Fait saillant : La XK120 est la voiture de série la plus rapide au moment de son lancement.

  • C-TYPE.

    C-TYPE

    Date: 1951 à 1953
    Vitesse de pointe : 231,7 km/h
    Cylindrée du moteur : 3 442 cm³
    Puissance : 154 kW
    Fait saillant : La C-Type détient des freins qui sont devenus des éléments de série

  • D-TYPE.

    D-TYPE

    Date: 1954 à 1957
    Vitesse de pointe : 260,7 km/h
    Cylindrée du moteur : 3 442 cm³
    Puissance : 186 kW
    Fait saillant : La D-Type a remporté Le Mans en 1955, 1956 et 1957

  • XJS.

    XJS

    Date: 1975 à 1996
    Vitesse de pointe : 246,2 km/h
    Cylindrée du moteur : 4,235 cm³
    Puissance : 212 kW
    Fait saillant : La XJS a remporté le 24 Heures de Spa de 1983

  • XJR.

    XJR

    Date: 1983 à 1991
    Vitesse de pointe : 368,5 km/h
    Cylindrée du moteur : 6 995 cm³
    Puissance : 559 kW
    Fait saillant : La XJR-12 a remporté la première et la deuxième place au Mans en 1990

  • formula 1.

    FORMULA 1 - R2 & R3

    Date: 2000 à 2004
    Vitesse de pointe : 312,2 km/h
    Engine capacity: 2,998 cm³
    Power: 574 kW
    Fact: Eddie Irvine and Mark Webber drove for the Jaguar F1 team

  • I-TYPE.

    I-TYPE 1 DE FORMULE E

    Date: 2016 à 2017
    Vitesse de pointe : Restreinte à 225,3 km/h
    Cylindrée du moteur : s.o.
    Power: 220 kW
    Fact: Jaguar est revenue à la saison 3 de la Formule E en 2016-2017

  • I-TYPE.

    FORMULA E I-TYPE 2

    Date: 2017 à 2018
    Vitesse de pointe : Restreinte à 225,3 km/h
    Cylindrée du moteur : s.o.
    Puissance : 200 kW
    Fait saillant : Jaguar a remporté son premier podium et sa première position avec la I-TYPE pendant la saison 2017-2018

LES POINTS TOURNANTS DE NOTRE HISTOIRE

  • XK120.

    XK120

    1948 à 1954 – SILVERSTONE ET LE MANS

    La toute nouvelle voiture sport XK120, banc d’essai pour notre moteur révolutionnaire Jaguar XK, est la voiture de série la plus rapide du monde. En 1949, la XK120 voit s’abaisser le drapeau à damier sur le circuit de Silverstone et un an plus tard, trois modèles XK120 font leur début au Mans. Ce fût le commencement d’une ère nouvelle dans le monde de la course automobile.

  • C-TYPE.

    C‑TYPE

    1951 à 1953 – LE MANS

    En 1951, l’ingénieur aéronautique Malcolm Sayer se joint à Jaguar et y apporte la discipline et l’excellence qui vont de pair avec le domaine aéronautique. Le fruit de sa première collaboration avec Jaguar, la C-Type, remporte la victoire au Mans. De son côté, le conducteur de la seconde voiture, Stirling Moss, bat le record du tour. En 1953, la C-Type l’emporte une nouvelle fois au Mans où elle ravit trois des quatre premières places.

  • D-TYPE.

    D‑TYPE

    1954 à 1957 – LE MANS

    Le mauvais temps empêche la D-Type de remporter la victoire au Mans en 1954, alors qu’elle a fait montre d’une vitesse de pointe incroyable de 273 km/h. Quoi qu’il en soit, la voiture remporte la victoire les trois années suivantes en 1955, 1956 et 1957, année où elle remporte cinq des six premières places. Encore à ce jour, la D-Type est la voiture qui a remporté le plus de victoires parmi les voitures jamais construites.

  • XJS.

    XJS

    1975 à 1996 – CHAMPIONNAT D’EUROPE FIA DES VOITURES DE TOURISME ET 24 HEURES DE SPA

    En 1982, sous la bannière de TWR, le pilote de course britannique Tom Walkinshaw inscrit une équipe de modèles XJS V12 au Championnat d’Europe FIA des voitures de tourisme et décroche plusieurs victoires. En 1984, Tom Walkinshaw remporte le championnat des pilotes lors de la Coupe d'Europe des voitures de tourisme. La même année, il remporte le prestigieux 24 Heures de Spa.

  • XJR-9.

    XJR-9

    1983 à 1991 – 24 HEURES DE DAYTONA ET LE MANS

    Les voitures XJR à habitacle fermé ont réalisé des performances incroyables sur les circuits d’endurance longue distance du monde entier, et la XJR-9 1988 en est une des plus fameuses. Cette supercar à moteur V12 a remporté la victoire au 24 heures de Daytona et au 24 heures du Mans, où le pilote Martin Brundle ainsi que Jaguar se sont vus décerner respectivement le titre de champion du monde des pilotes et celui de champion du monde des constructeurs.

  • R1 TO RS.

    R1 à R5

    2000 à 2004 – FORMULE 1

    L’incursion de Jaguar dans la Formule 1 voit l’ex-pilote de Ferrari Eddie Irvine remporter plusieurs places sur le podium au cours de sa carrière à nos côtés. L’équipe a également servi de plateforme d’entraînement pour le très célèbre pilote australien Mark Webber. Jaguar est la propriété de Ford qui est également responsable de la conception des trois voitures, toutes équipées du moteur Cosworth V10.

  • I-TYPE.

    I‑TYPE

    2016 – FORMULE E

    Inspirée par notre héritage en course automobile et motivée par une équipe reconnue d’ingénieurs spécialisés en course automobile et de techniciens hors pair, l’équipe Panasonic Jaguar Racing et l’incroyable I-Type font leur entrée en Formule E : avec courage, esprit de compétition et rage de vaincre.

  • I-TYPE.

    I-TYPE 2

    2017 – FORMULE E

    Le lancement de la I-TYPE 2 a permis à Panasonic Jaguar Racing de connaître sa saison de Formule E la plus réussie à ce jour, avec de nombreuses courses finies dans les dix premières places. Conçue pour les circuits urbains épuisants, la I-TYPE 2 a fourni jusqu’à 200 kW (270 ch) et pouvait passer de 0 à 100 km/h en 2,9 secondes.

SUIVEZ-NOUS

Pour un accès exclusif à l’équipe, les voitures et l’action, suivez-nous en cliquant sur les liens ci-dessous.

/